Monde Le 18 juin dernier, Emmanuel Macron avait recadré sèchement un jeune qui avait été un peu trop familier à son égard.

La scène a fait le tour de la toile le 18 juin dernier. Elle avait d'ailleurs été retweetée par le compte officiel d'Emmanuel Macron.

Un jeune collégien avait importuné le président de la République française en l'appelant: "ça va Manu ?" Macron avait alors répliqué en recadrant sèchement le jeune garçon. "Tu es là dans une cérémonie officielle. Tu te comportes comme il faut. Donc tu peux faire l’imbécile, mais aujourd’hui, c’est la Marseillaise, le chant des partisans, donc tu m’appelles 'Monsieur le président de la République' ou 'Monsieur.' D’accord ? Voilà."

Emmanuel Macron ne s'était pas arrêté la. Avant de partir, il avait ajouté ceci: "Et tu fais les choses dans le bon ordre. Le jour où tu veux faire la révolution, tu apprends d’abord à avoir un diplôme et à te nourrir toi-même, d’accord  ? Et à ce moment-là, tu pourras donner des leçons aux autres."

Devant la tirade de son président, l'adolescent s'était excusé et l'avait écouté sans broncher.

La journaliste Camille Crosnier est allée à la rencontre de ce jeune homme. Sur twitter, elle a dévolé que ce dernier vivait très mal la scène depuis plusieurs jours. "Coucou Emmanuel Macron, vous savez que je viens de voir le jeune garçon à son collège et qu'il est bien mal car tout le monde se moque de lui ? II vient de rentrer chez lui, ne veut parler à personne, il a même peur que ça lui porte préjudice pour le lycée (...). D'autres élèves viennent de passer devant chez lui en rigolant et en regardant à nouveau la vidéo sur internet (ils ne parlent que de ça depuis hier) Lui a l'air totalement dépassé et déprimé, il s'est enfermé. WELL DONE."