Monde

L'alerte au tsunami qui avait été déclenchée dimanche après un séisme de magnitude 7 sur l'île indonésienne de Lombok (sud) a été levé. Cette même ile, prisée des touristes et située à l'est de Bali, avait déjà été touchée il y a une semaine par un premier tremblement de terre qui avait fait 17 morts. Le séisme de dimanche s'est déclenché à 10 km de profondeur, a précisé l'USGS. Il a été suivi de deux répliques, dont une de magnitude 5,4. L'épicentre se situait en mer à 18 km au nord-ouest de Lombok, loin des principaux endroits touristiques du sud et de l'ouest de l'île.

Un porte-parole de l'agence indonésienne de gestion des catastrophes, Sutopo Purwo Nugroho, a indiqué que de nombreux bâtiments avaient été endommagés à Mataram, principale ville de Lombok. "Il s'agissait pour la plupart de bâtiments construits avec des matériaux peu solides", a-t-il cependant précisé.

Des habitants de Mataram ont décrit une forte secousse qui a jeté les habitants dans les rues, coupé l'électricité et entrainé l'évacuation des patients du principal hôpital de la ville.

Lombok, très prisée des touristes, avait déjà été touchée par un tremblement de terre d'une magnitude de 6,4 la semaine dernière. Dix-sept personnes avaient perdu la vie et des centaines de randonneurs s'étaient retrouvés bloqués sur les sentiers de montagne de l'île, pris au piège par des glissements de terrain. Des centaines de bâtiments avaient également été dértuits sur l'île.