Monde

Il y a quelques jours, la France et l’Australie ont relancé les négociations pour la mise en place d’un sanctuaire marin en Antarctique.

La volonté de créer une zone marine dans laquelle les ressources naturelles font l’objet d’une protection totale ou partielle remonte à 2009. Mais les négociations n’ont jusqu’ici jamais abouti, la Chine et la Russie butant notamment sur la question des droits de pêche. L’objectif d’une AMP est de protéger les espèces marines, la biodiversité, l’habitat, les secteurs d’alimentation et les nurseries et, dans certains cas, de préserver des sites historiques et culturels. 

La proposition en Antarctique vise la protection d’écosystèmes exceptionnels, riches de plus de 10.000 espèces uniques, en bonne partie préservés des activités humaines mais menacés par le développement de la pêche et de la navigation.