Monde

L'auteur de l'attentat suicide de Manchester qui avait fait 22 morts en mai 2017 avait été évacué de Libye trois ans auparavant par la marine britannique, a révélé mardi le quotidien Daily Mail, citant une source gouvernementale.

Salman Abedi, un Britannique d'origine libyenne, faisait partie des 110 Britanniques et leurs familles évacués par le HMS Enterprise et amenés à Malte en août 2014, selon le journal. Il s'est fait exploser, à l'âge de 22 ans, à la sortie d'un concert de la chanteuse pop américaine Ariana Grande à Manchester (nord-ouest de l'Angleterre), tuant 7 enfants et 15 adultes.

"Que cet homme ait commis une telle atrocité sur le sol britannique après avoir été sauvé de Libye est une pure trahison", selon une source gouvernementale citée par le journal.

Son frère Hashem Abedi, qui est détenu en Libye dans le cadre de l'enquête sur l'attentat, avait lui aussi été évacué.

D'après un ami de la famille Abedi, cité par le Wall Street Journal l'an dernier, Abedi s'était rendu en Libye avec son père en 2011 pour se battre aux côtés d'une milice de Tripoli en lutte contre le régime de Mouammar Kadhafi.

Un porte-parole du gouvernement britannique interrogé par l'AFP a souligné que "pendant la détérioration des conditions de sécurité en Libye en 2014, des représentants des forces frontalières avaient été déployés pour évacuer des ressortissants britanniques et leurs familles".

Abedi était né à Manchester en 1994, de parents ayant reçu l'asile politique après avoir fui le régime de Kadhafi. Il se trouvait en Libye quelques jours avant de commettre l'attentat.