Monde

Le groupe Etat islamique (EI) a perdu près de 90% des territoires qu'il avait conquis en 2014 en Irak et en Syrie, a annoncé mardi la coalition internationale antijihadistes emmenée par les Etats-Unis.

Cette annonce de la coalition, qui a mené des milliers de frappes aériennes contre les jihadistes et dépêché des conseillers spéciaux auprès des forces locales engagées en Irak et en Syrie, marque le troisième anniversaire de sa création et intervient le jour où l'EI a été chassé de son ex-bastion en Syrie Raqa.

"Les efforts conjoints de la coalition et de ses forces partenaires ont permis de reprendre plus de 93.790 km carré de territoire -- soit plus de 87% du territoire saisi par Daech en 2014", a annoncé la coalition dans un communiqué, utilisant l'acronyme arabe de l'EI.

"Entre 3.000 et 7.000 terroristes de (l'EI) continuent de se battre en Irak et en Syrie", souligne la coalition formée en 2014 à l'initiative de l'ancien président américain Barack Obama. Ce dernier avait notamment décidé d'intervenir pour stopper les exactions contre la minorité irakienne yazidie persécutée par les jihadistes.

La coalition dit avoir fourni un entraînement à près de 120.000 combattants en Irak, et à plus de 12.000 en Syrie.

"L'EI est en train de perdre à tous les niveaux. Nous avons dévasté leurs réseaux et éliminé des dirigeants à tous les niveaux", a indiqué sur son compte Twitter le porte-parole de la coalition, le colonel Ryan Dillon.

"Nos partenaires ont libéré plus de 6.5 millions de personnes", a-t-il ajouté.