Monde

Un Autrichien au lourd passé criminel a avoué avoir tué une femme et jeté son corps dans un lac, en gardant toutefois une partie "pour goûter", a indiqué une porte-parole du parquet mercredi. 

L'affaire a été mise au jour à la mi-avril, lorsqu'un pêcheur a découvert le torse d'une femme flottant dans un lac près de Rust, à l'est de Vienne.

Le suspect, libéré sous conditions depuis moins de deux ans d'une institution pour détenus ayant des troubles mentaux, a dit à la police qu'il avait tué une femme dans le feu de l'action lors d'une dispute dans son appartement. Il a ensuite découpé le corps en morceaux et l'a jeté dans un lac. Les policiers ont également retrouvé chez lui des traces ADN de la victime ainsi que d'autres parties du corps de celle-ci dans son congélateur. "Il a déclaré qu'il envisageait de goûter", a précisé le parquet.

L'homme, né en 1995, a un passé judiciaire parsemé de violences et crimes sexuels.

La police tente toujours d'identifier cette femme, âgée entre 25 et 30 ans. Selon les enquêteurs, l'Autrichien a fait la connaissance de la victime près de la gare de Vienne Westbahnof et elle pourrait ne pas lui avoir donné son vrai prénom.