Monde

Au nom de la coalition internationale, le Centcom américain a annoncé mardi soir la mort de six « responsables et planificateurs de Daech » dans des frappes aériennes depuis le 24 avril. Ces opérations auraient permis de prévenir des attaques visant l’Arabie Saoudite, les Etats-Unis et la Suède.

Parmi eux se trouve le Belge Soufiane Makouh, qui a été tué par une frappe le 2 juin. Ce djihadiste peu connu est présenté par le Centre de commandement de l’armée américaine, basé à Tampa en Floride, comme un homme « venu en Syrie pour planifier des attaques contre les intérêts américains ».

D’origine marocaine, Makouh, né le 1er mai 1993, avait habité à Schaerbeek et serait parti en Syrie en septembre 2015. Ses comptes avaient été gelés en Belgique en novembre 2016. Selon Het Laatste Nieuws, il était le seul ressortissant belge sur une liste de candidats kamikazes qui avait été retrouvée à Mossoul (Irak) et qui avait été diffusée par Interpol.