Monde

Steeve Briois, l’un des 10 maires FN de France (à Hénin-Beaumont, ville laboratoire du front National), président ad interim du parti, en est convaicu : “Marine va gagner dimanche !” Interview exclusive.

Frais et émoulu président ad interim du Front National, Steeve Briois, maire d’Hénin-Beaumont depuis 2014 et la prise de pouvoir frontiste dans cette ville ouvrière de 27.000 âmes, est un proche de Marine Le Pen. Il est le chirurgien en chef, dans cette ville laboratoire du Front National, devenue une vitrine FN depuis que Marine y a bâti son ancrage local. Nous l’avons croisé en pleine session de tract sur le marché d’Hénin-Beaumont. Une bise par ci, un clin d’oeil par là, Briois est ici chez lui. Apprécié des locaux, pour sa proximité, sa communication et sa connaissance parfaite de la ville (il y est élu depuis 1995), malgré un passé sulfureux. Interview.

Vous êtes au pouvoir à Hénin-Beaumont depuis trois ans. Concrètement, qu’est-ce qui a changé ici ?

“Déjà, nous avons une politique de proximité. Nous sommes à l’écoute des gens, et cela change de l’ancienne municipalité socialiste. La première chose que nous avons mis en place, c’est une baisse d’impôts. La taxe d’habitation a baissé, respectivement, de 10% en 2014, 5% en 2015 et de 3% en taxe foncière en 2016. Donc ici, nous sommes parvenus à faire baisser les impôts dans le même temps où les socialistes nous ont bombardé d’impôts, à tous les niveaux : département, région, agglo et état. Ensuite, nos habitants aspirent à vivre en sécurité. Aujourd’hui, nous avons donc une police munipale armée, en nombre, qui travaille 24h/24, y compris la nuit, chose qui n’existait pas auparavant. Nous avons également déployé en quelques semaines un réseau de vidéosurveillance. Dans la vie de tous les jours, on a recréé pas mal d’événements et de festivités qui étaient tombés en désuétude. Pas plus tard qu’hier, sur cette même place de la République, il y avait un festival avec des bikers venus de toute la région. Qui plus est, nous avons beaucoup investi dans les voiries, l’éclairage public, les écoles... En somme, la vie a repris à Hénin-Beaumont.”

(...)

Découvrez la suite de cet article dans notre Edition Abonnés. Si vous n'êtes pas encore inscrit, découvrez nos offres et nos tarifs ci-dessous.