Monde

Les responsables hongrois ont défendu mercredi un projet de faire construire des stands de tir dans les écoles et de proposer aux élèves de pratiquer ce sport, une idée jugée dangereuse par des enseignants et des élus d'opposition.

Le tir est un sport "sûr" et le proposer permettrait aux élèves d'avoir un choix plus large aux côtés "d'autres disciplines olympiques comme le foot, le basket et la natation", a expliqué Klik, l'agence d'Etat chargé des établissements scolaires en Hongrie, dans un communiqué.

Les écoles qui souhaiteront se doter d'un stand de tir devront se conformer à toutes les normes de sécurité en vigueur, a encore expliqué Klik.

Mais pour Agnes Kunhalmi du Parti socialiste (opposition), cette mesure revêt des allures de "militarisation", comme elle l'a expliqué à la chaîne RTL Klub.

Sur la même antenne, Laszlo Mendrey, du syndicat d'enseignants PDSZ, a estimé que "le tir ne devrait pas avoir sa place dans l'enceinte des écoles".

L'idée avait déjà été mise en avant au début de l'année par un responsable du gouvernement du Premier ministre conservateur Viktor Orban qui voyait dans le tir un moyen d'apprendre aux enfants la patience, la concentration ou encore la vitesse de mouvements.