Monde Christine Rivière, une mère ayant "pleinement adhéré" à l'idéologie de son fils parti combattre en Syrie a été condamnée vendredi à 10 ans de prison par le tribunal correctionnel de Paris. Poursuivie pour association de malfaiteurs en vue de la préparation d'actes de terrorisme, Christine Rivière, surnommé "Mamie djihad", a effectué, en 2013 et 2014, trois séjours en Syrie où elle a rejoint son fils Tyler Vilus, combattant d'un groupe djihadiste qui allait devenir l'organisation Etat islamique (EI).