Monde

La sonde américaine Cassini, en orbite autour de Saturne depuis 2004, se prépare à amorcer des manoeuvres qui la feront plonger dans l'atmosphère de la planète gazeuse géante le 15 septembre prochain, a indiqué mardi la Nasa.

Dotée de douze instruments scientifiques, la sonde effectuera le 26 avril la première descente dans l'espace inexploré de 2.400 kilomètres séparant Saturne de ses anneaux, a précisé l'agence spatiale américaine.

"Aucune sonde ne s'est aventurée dans cette région unique que nous allons tenter de traverser vingt-deux fois", a expliqué Thomas Zurbuchen, responsable adjoint de la direction des missions scientifiques de la Nasa.

"Ce que nous apprendrons des dernières orbites de Cassini nous permettra de parfaire notre compréhension de la formation et de l'évolution des planètes géantes et des systèmes planétaires en général", a estimé le scientifique.

Durant sa longue mission autour de Saturne, Cassini a permis de faire d'importantes découvertes comme l'existence d'un vaste océan sous la surface glacée de la lune Enceladus, ainsi que des mers de méthane liquide sur Titan, une autre lune de Saturne.

Vingt ans après son lancement et treize ans d'exploration du système saturnien, Cassini n'a plus beaucoup de carburant, souligne la Nasa et il fallait décider de la meilleure manière de terminer la mission.

"Cassini va faire certaines de ses observations les plus extraordinaires à la fin de sa longue vie", a prédit Linda Spilker, responsable scientifique de la mission au Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la Nasa à Pasadena en Californie.

L'équipe scientifique espère ainsi obtenir des données précieuses sur la structure interne de Saturne et l'origine de ses anneaux. Ces chercheurs comptent aussi obtenir des images sans précédent au plus près des nuages saturniens.

Cassini commencera sa première manoeuvre en vue du grand plongeon dans cinq mois avec un dernier survol rapproché de Titan le 22 avril.

"Selon nos meilleurs modèles mathématiques nous pensons que l'espace entre les anneaux et la planète sera libre de débris suffisamment gros pour endommager le vaisseau", a précisé Earl Maize, le responsable du programme Cassini au JPL tout en reconnaissant "qu'il y a des inconnues".

Quand Cassini effectuera son dernier plongeon dans l'atmosphère de Saturne, le 15 septembre, la sonde continuera à transmettre des données de plusieurs de ses instruments, notamment sur la composition de l'atmosphère, jusqu'à la perte du signal.