Monde

"Un Père Noël blanc !" Jonas, un garçon danois de 3 ans, écarquille les yeux en voyant un Père Noël américain en blanc se promener à Bakken, un parc d'attractions au nord de Copenhague, lieu du 51e congrès mondial des Santa Claus qui s'achève mercredi


COPENHAGUE "Non, non, ma tenue n'a pas perdu sa couleur rouge au lavage! C'est juste ma tenue d'été", assure le Santa Claus de Washington DC, curiosité des petits et des grands, dans ce parc d'amusements vieux de plus de quatre siècles, baigné dans une atmosphère de Noël, cinq mois avant la lettre.

Un sapin géant trône sur la grande place de Bakken, décoré de cadeaux en forme de guirlandes, alors que des Papas Noël et des lutins de bonne humeur se promènent dans la foule, poussant de temps à autre des "ho-ho" à la demande des enfants étonnés et ravis, distribuant des friandises et recevant promesses et listes de cadeaux.

Svelte, contrairement à la plupart de ses pairs bedonnants de plusieurs pays du monde, le Santa Claus venu des Etats-Unis est sans aucun doute le favori des visiteurs notamment des femmes qui font la queue pour se faire photographier avec lui et aussi avec le Julemand danois à la panse apparemment bien nourrie.

"Oui, les Santa Claus ont besoin d'exercice", clame-t-il, prenant l'exemple outre-Atlantique où s'est "créé un nouveau mouvement pour des Pères Noël moins gros, car les cheminées américaines sont plus étroites que les européennes".

"Pas d'accord!", rétorque à haute voix son collègue de Mols, dans le nord-est du Danemark. "Nous ne voulons pas faire de régime. Nous demandons juste que l'on agrandisse les conduits des cheminées. C'est tout", dit-il.

Le tour de taille des Pères Noël et le combat contre l'embonpoint ont été parmi les sujets brûlants débattus au congrès, où quelque 150 Santa Claus et lutins étaient réunis depuis lundi.

© La Dernière Heure 2008