Monde

Ils se sont dit +oui+ durant leurs heures de travail et devant un prêtre hors du commun: Carlos et Paula, un steward et une hôtesse de l'avion papal, ont été unis par François à 11.000 mètres d'altitude jeudi au dessus du Chili.

Dans le petit Airbus A321 transportant le souverain pontife et les journalistes qui couvrent sa visite au Chili, règne une certaine agitation peu avant l'atterrissage à Iquique, dans le nord du pays.

Une rumeur de mariage célébré par le pape en personne à bord de l'avion s'est propagée comme une onde de choc.

Caméras brandies, un maximum de journalistes se bousculent dans la minuscule travée.

Les deux mariés radieux apparaissent alors pour narrer cette aventure hors norme.

"On lui a raconté qu'on était mariés, qu'on avait deux enfants et qu'on aurait aimé qu'il nous donne sa bénédiction", explique Carlos Ciuffardi, 41 ans.

"Il nous a demandé si on était mariés religieusement. (Mais) on n'a pas pu se marier à l'église, car le jour où on devait se marier a eu lieu le séisme de 2010" qui a détruit celle où devait avoir lieu la cérémonie, poursuit le steward de la compagnie latinoaméricaine Latam.

Le pape leur dit alors "je peux vous marier. Voulez-vous que je vous marie? Etes-vous sûrs?", rapportent Carlos Ciuffardi et Paula Podest, 39 ans, tous deux chiliens.

"oui, bien sûr!", répondent en coeur les deux tourtereaux, qui se connaissent depuis dix ans, se sont mariés civilement en 2010 et ont deux petites filles de 6 et 3 ans, Isabella et Raffaella.

Le pape leur prend alors les mains et bénit leurs alliances.

'Un baiser! Un baiser!' 

Au terme de cette courte cérémonie, célébrée à l'écart et en présence d'un témoin, Carlos et Paula signent l'acte de mariage, rédigée à la main sur une simple feuille blanche, où le pape, sous la mention "célébrant", a juste écrit "François".

"Le 18 janvier 2018 sur le vol papal entre Santiago et Iquique se sont mariés M. Carlos Ciuffardi Elorriaga et Mme Paula Podest Ruiz, en présence du témoin Ignacio Cueto, devant le Saint-Père, le pape François qui a reçu leur consentement", indique le texte.

Ignacio Cueto, présent sur ce vol très spécial, est le PDG de Latam, la plus grande compagnie aérienne d'Amérique latine.

Aussitôt, les vaticanistes rompus aux subtilités liturgiques s'interrogent sur la validité d un tel mariage aérien. Mais le Vatican dégaine le certificat pour couper court aux spéculations.

Et le porte parole du Saint-Siège Greg Burke de préciser: "cela a été une grande surprise et une grande joie. Tout est valide, tout est officiel et il y a un document".

Pour que le mariage soit reconnu par l'Eglise, le consentement doit être exprimé devant un prêtre, le pape dans ce cas, et un témoin.

Les deux futurs époux avaient préparé leur coup en demandant à être ensemble sur ce vol papal, selon les médias locaux.

"Un baiser! Un baiser!", leur lancent journalistes et photographes, avant que les jeunes mariés ne s'exécutent pour les caméras. "C'est interdit durant les heures de travail !", plaisante le steward.