Le Vatican pas épargné par la crise

Publié le - Mis à jour le

Monde

En 2011, le Saint-Siège était dans le rouge à hauteur de 14,9 millions d'euros

VATICAN Le budget du Saint-Siège a clos l'année 2011 sur un déficit de 14,9 millions d'euros, retournant dans le rouge sous les effets de la crise financière, a annoncé jeudi le Vatican dans un communiqué.

Les cardinaux chargés de contrôler les finances du Saint-Siège et de l'Etat de la Cité du Vatican se sont réunis comme chaque année à cette période, sous la présidence du secrétaire d'Etat Tarcisio Bertone.

L'année précédente, en 2010, le budget du Saint-Siège avait semblé récupérer légèrement, en dégageant un solde positif de près de 10 millions d'euros après trois années consécutives négatives.

Cette fois, les coûts du personnel --le Saint-Siège comptait au 31 décembre dernier 2.832 personnes-- et les moyens de communication sociaux ont été les postes les plus lourds, et "l'évolution négative des marchés financiers mondiaux n'a pas permis d'atteindre les objectifs prévus", a expliqué le Vatican.

Le denier de Saint-Pierre, qui cumule les dons des Eglises --Eglises américaine et allemande en tête--, des instituts religieux, des fondations diverses et des fidèles, a pourtant augmenté cette année: il est passé de 67,7 millions de dollars à 69,7 millions de dollars.

Le gouvernorat de la Cité du Vatican, administration indépendante gérant de manière autonome les finances du minuscule Etat (curie et dicastères, musées, médias, etc... avec 1.887 employés), a également enregistré pour sa part un "plus" de 21 millions d'euros, légèrement supérieur à l'année précédente.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner