Monde Et les pro-Erdogan se mobilisent. La semaine s’annonce chargée à Bruxelles.

La DH vous faisait part en primeur vendredi dernier du coup de gueule lancé par le SNPS face à l’arrivée de Donald Trump à Bruxelles. Pour rappel, le syndicat de police ne critiquait pas l’organisation de la sécurité autour du président des États-Unis mais bien celle que nécessiteraient les nombreuses manifestations annoncées à cette occasion. Des mouvements de protestation que les policiers devront gérer simultanément aux rassemblements pro-Erdogan prévus également la semaine prochaine. Pour rappel, l’arrivée du président turc est également annoncée pour le 25 mai à Bruxelles. Donald Trump lui, atterrira la veille. Au total pas moins de 3.120 policiers seront mobilisés autour de la visite de ces chefs d’État et de 26 autres, dont Emmanuel Macron, également attendus à un sommet de l’Otan.

Dès lundi matin, des anti-Trump devraient débarquer à Bruxelles. Selon des sources policières, ces manifestants viendraient des Pays-Bas, de France et d’Allemagne. Le noyau le plus dur, un groupe d’Allemands, celui dont la police craint de sérieux débordements, s’installerait donc lundi matin dans la capitale. Côté belge, une vingtaine de manifestants sont considérés comme à risque par la police. Altermondialistes et anarchistes n’ont pas donné de détails sur leurs actions.

Selon nos infos, la police de Bruxelles-Capitale-Ixelles, la zone responsable de l’organisation de la sécurité, aurait été avertie d’une manifestation Trump not welcome prévue pour le mercredi 24 mai, jour où le président américain doit atterrir sur le sol belge.

La marche devrait débuter gare du Nord au centre-ville et traverser le piétonnier. C’est la première fois que le bourgmestre Yvan Mayeur accepte qu’une manifestation emprunte un tel parcours. Près de 9.000 personnes ont exprimé sur les réseaux sociaux leur intention de participer à cette marche. Le lendemain, une action symbolique est également prévue, devant l’Otan cette fois.

Pour ce qui est des mouvements non entourés officiellement, il se dit, de sources policières, que de nombreux manifestants en faveur du président turc Erdogan auraient l’intention de se rendre à l’aéroport de Zaventem afin de lui réserver un accueil favorable sur place.

Autant de rassemblements qui devraient sans doute perturber la circulation à Bruxelles dès le début de la semaine prochaine. À ce propos, la zone de police Polbru devrait communiquer davantage dans les prochains jours sur les axes à éviter. En principe, il ne devrait toutefois pas y avoir trop d’embarras de circulation puisque le sommet de l’Otan est organisé un jour férié chez nous.