Monde

En raison du cessez-le feu en Afghanistan, les militaires ont plus de temps libre et le camp Marmal vit en partie au rythme de la Coupe du Monde en Russie


Heureux hasard du calendrier, les militaires belges déployés en opération en Afghanistan, à Mazar-e-Sharif, étaient libres ce samedi pour regarder le match des Diables contre la Tunisie et s'étaient donc réunis dans le bar belge du camp Marmal, le Manneken Pis. « Le travail est terminé, il n'y a donc pas de raison qu'on ne puisse pas regarder le match !», sourit le commandant Dachet, une assiette de bitterballen à distribuer à ses hommes en main.