Monde

Les Irlandais ont voté à plus de 66% en faveur du droit à l'avortement, selon les résultats définitifs du référendum organisé vendredi. 

Au total, 66,4% des électeurs irlandais ont voté en faveur du changement constitutionnel, a annoncé la commission électorale irlandaise, un résultat que le Premier ministre irlandais Leo Varadkar a qualifié de "révolution tranquille". La participation a atteint 64,1%.

Près de 3,5 millions d'électeurs étaient appelés à se prononcer à l'issue d'une campagne âpre, au cours de laquelle les divisions entre villes et campagne, jeunes et moins jeunes se sont montrés particulièrement exacerbées.

Le référendum posait précisément la question de l'abrogation du 8e amendement de la constitution irlandaise, introduit en 1983, qui interdit l'avortement au nom du droit à la vie de "l'enfant à naître (...) égal à celui de la mère".

Après le décès de septicémie d'une femme enceinte, une réforme a été introduite en 2013 permettant une exception lorsque la vie de la mère est menacée.

La législation irlandaise n'en reste pas moins l'une des plus restrictives d'Europe, avec l'Irlande du Nord et Malte, contraignant des dizaines de milliers de femmes à aller avorter à l'étranger au cours des trente dernières années.