Monde

Les journalistes de France Television sont furieux de ne pas avoir pu filmer l'arrivée des ex-otages sur le sol français


PARIS La coutume n'a pas été suivie pour la libération de Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière. Pas de caméras à la descente d'avion. Les journalistes n'avaient pas accès ni au pavillon d'honneur, ni au tarmac. Les premières images des deux ex-otages français devront donc attendre pour France Televisions mais pas pour TF1.

C'est Nicolas Sarkozy en personne qui a accueilli l'arrivée sur le tarmac des deux otages. Et pourtant aucune image n'a pu être prise de cette arrivée ni de l'entretien qui a suivi dans le salon du pavillon d'honneur. Pareil pour les retrouvailles des familles.

Les journalistes présents sur place en sont venus aux insultes, fâchés de ne pas avoir eu accès au salon d'honneur et d'assister aux entretiens des deux ex-otages. Et pour cause: France Televisions et France 3 particulièrement - puisque c'est la chaîne pour laquelle travaillaient Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière - n'avaient peut-être pas accès au pavillon d'honneur mais TF1 oui! TF1 et LCI ont ainsi pu filmer l'arrivée des otages sur le sol français et les entretiens avec le président de la République.

Les journalistes et les comités de soutien, furieux et frustrés de la situation, cherchaient des explications du côté de Nicolas Sarkozy. Le président français aurait préféré garder une certaine prudence en écartant les caméras de France Televisions.

© La Dernière Heure 2011