Monde Après sa défaite à la primaire de la droite et du centre à l'élection présidentielle, l'ancien président tournerait-il un peu en rond ? 

C'est en tout cas le sentiment qu'il a confié à Christophe Castaner, le porte-parole du gouvernement et fidèle macroniste. Pourtant, Nicolas Sarkozy s'est bien, à nouveau, reconverti dans le privé en intégrant le conseil d'administration du groupe AccorHotels. Mais on est là loin, très loin, des envolées lyriques, coups bas politiques et joutes verbales de derrière les fagots dont la politique française raffole. Alors, c'est l'ennui.

Le quotidien français Le Monde rapporte d'ailleurs la confidence faite par l'ancien président à Christophe Castaner le 14 juillet dernier à l'occasion des commémorations de l'attentat de Nice. "J’ai dit à Macron qu’il avait un bon porte-parole", lui aurait lancé tout sourire Nicolas Sarkozy à Christophe Castaner, avant d'ajouter : "Je vous vois à la télé! Je la regarde beaucoup. Vous savez, je m’emmerde!" Une phrase qui fait encore beaucoup rire le porte-parole du gouvernement ajoute Le Monde.

"J'en ai assez de gagner 3.000€"

La presse française révèle ce matin une deuxième confidence du 6e président de la Ve République française. À l'académicien Jean d'Ormesson, il aurait ainsi avoué : "j'abandonne la politique parce qu'on ne gagne pas assez d'argent. J'en ai assez de gagner 3.000 euros en tant que ministre, je renonce à la politique, je vais faire mon propre fonds et je vais gagner beaucoup d'argent. Je vais m'installer à Dubaï, à Bahreïn, à Singapour et à Hong Kong. Carla est très contente", lui a-t-il confié.