Monde

Le président français Emmanuel Macron a estimé jeudi que la victoire militaire contre le groupe Etat islamique (EI) serait totale dans "les prochains mois" en Irak et en Syrie, mais qu'elle ne serait pas suffisante pour venir à bout de la menace jihadiste.

"Nous avons gagné à Raqa et les prochaines semaines et les prochains mois nous permettront, je le crois profondément, de gagner complètement sur le plan militaire dans la zone irako-syrienne", a déclaré M. Macron en s'adressant aux troupes françaises basées à Abou Dhabi, capitale des Emirats arabes unis.

"Mais il n'en sera pas terminé pour autant de ce combat. La stabilisation dans la durée, la lutte contre les groupes terroristes seront d'indispensables compléments à la solution politique inclusive, plurielle, que nous voulons voir émerger dans la région", a-t-il ajouté.

Le président français en a profité pour saluer "la coopération opérationnelle de très haut niveau" avec les Emirats, qui participent depuis 2014 à la coalition internationale anti-EI.

Abou Dhabi mène une politique de "tolérance zéro" sur son territoire à l'égard des islamistes.

M. Macron est depuis mercredi dans ce pays du Golfe où il a inauguré le Louvre Abu Dhabi, premier musée universel dans le monde arabe et qui ambitionne de lutter "contre l' obscurantisme" selon le président français.