Monde

La lutte contre le terrorisme islamiste est "le travail d'une génération", a affirmé Emmanuel Macron devant le Congrès réuni à Versailles, lundi.

Face au terrorisme, "le travail doit se poursuivre sans fébrilité et sans relâche. C'est celui d'une génération", a déclaré le président de la République promettant: "de "nouvelles décisions seront prises".

"Sur ces sujets, le temps est à l'action déterminée", a souligné le président de la République.

M. Macron qui a rappelé que la France avait été frappée à trois reprises depuis le début de son quinquennat, à Marseille, Trèbes/Carcassonne et Paris, a fustigé un "terrorisme islamiste dont les formes ont changé, qui se love dans nos sociétés elles-mêmes" et qui "utilise tous les moyens contemporains".

Le chef de l'Etat s'est félicité de l'adoption à l'automne 2017 de la loi controversée sur la sécurité intérieure et le terrorisme (Silt) qui "a permis de sortir de l'état d'urgence et d'instituer les instruments indispensables pour lutter contre le terrorisme contemporain".

Depuis janvier 2015, une vague d'attentats jihadistes sans précédent a fait 246 morts en France. Le dernier en date, une attaque au couteau dans le quartier de l'Opéra à Paris le 12 mai, a fait un mort.