Monde

Barack Obama a défini le cadre d'un plan qui vise à nettoyer le golfe du Mexique et à restaurer son fragile écosystème après la marée noire


NOUVELLE-ORLEANS Dans une note officielle, Barack Obama a demandé au secrétaire à la Marine Ray Mabus, qu'il avait chargé de la réhabilitation des côtes du golfe du Mexique, de mettre sur pied un plan "dès que possible".
Il a indiqué que le plan devrait mettre en avant une "estimation complète" des besoins nécessaires, en termes économique, environnemental et humain, après la catastrophe et notamment l'aide que les autorités fédérales devront apporter à la région touchée pour assurer son rétablissement.

"La marée noire dans le golfe du Mexique est la pire catastrophe environnementale que l'Amérique ait connue" et c'est un "coup dur enduré par une région qui a connu suffisamment d'épreuves", dit le président dans cette note, en référence à l'ouragan Katrina qui a touché la Louisiane en 2005.
L'administration a par ailleurs indiqué que des responsables américains dont le secrétaire aux Affaires intérieures Ken Salazar et le commandant des garde-côtes américains Thad Allen avaient rencontré mercredi des responsables de BP pour évoquer les puits de dérivations qui sont en train d'être conçus pour stopper définitivement la fuite de pétrole.

Mercredi, Thad Allen, a justement pris sa retraite des garde-côtes après 40 ans de service et continuera de travailler auprès de Barack Obama pour le conseiller sur la marée noire et ses conséquences.

© La Dernière Heure 2010