Marion Le Pen fait ses premiers pas en politique

Publié le - Mis à jour le

Monde

Marion Maréchal-Le Pen revendique son autonomie et repousse les questions sur une quelconque filiation politique


PARIS Petite-fille du fondateur du Front national et nièce de Marine Le Pen, Marion Maréchal-Le Pen sera candidate en juin aux élections législatives, où le parti d'extrême droite espère réaliser une percée dans la foulée du scrutin présidentiel.

Elle a expliqué vendredi, lors d'une conférence de presse à Cavaillon, vouloir creuser son sillon dans la terre du Vaucluse sans se laisser écraser par les succès de ses aînés.

A 22 ans, la fille de Yann, soeur de Marine, et de Samuel Maréchal, ancien cadre frontiste, se défend d'être une candidate de témoignage dans la troisième circonscription du Vaucluse, un département où Marine Le Pen a réalisé son meilleur score au premier tour de l'élection présidentielle avec 27,03% des voix.

"C'est une démarche d'implantation", affirme l'étudiante en droit. “"Je ne suis pas une novice, je ne débute pas réellement en politique. J'ai déjà été deux fois candidate, je milite depuis l'âge de 17 ans au Front national", a-t-elle ajouté.

A ses côtés, Jean-Marie Le Pen, son grand-père, président d'honneur du parti d'extrême droite reconnaît l'avoir poussée à se présenter dans cette circonscription où le FN a obtenu, le 22 avril, son meilleur score national avec 31,5% des voix.

"“A tout seigneur, tout honneur. Marion est en âge d'assumer le risque mais aussi la chance d'être élue député. Ce serait un symbole exceptionnel", a expliqué Jean-Marie Le Pen.

Marion Maréchal-Le Pen revendique son autonomie et repousse les questions sur une quelconque filiation politique. “"Je ne fais pas cela par mimétisme. Les parents ont toujours tendance à transmettre leur passion à leurs enfants. Pour autant, je ne suis pas scotchée à ma famille", dit-elle.

Sur un territoire qui englobe Carpentras, la jeune femme dit vouloir une revanche dans une ville où, en 1990, le FN avait été accusé d'être indirectement responsable de la profanation du cimetière juif. Les coupables étaient des néo-nazis.

“"Nous y avons été victime d'une manipulation ignoble, mais Carpentras a suffisamment souffert de cette affaire pour ne pas revenir en arrière. Je considère pourtant qu'une victoire de Marion aurait une signification de reconnaissance particulièrement symbolique", avoue Jean-Marie Le Pen.

“Marion Maréchal-Le Pen a provisoirement pris ses quartiers à Carpentras, dans un département où le FN a fait élire ses deux conseillers généraux en 2010. L'un a été invalidé depuis.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner