Monde René Collin lance une plateforme d’aide aux mouvements de jeunesse.

L’été dernier, près de Warmifontaine (Neufchâteau), un camp de guides a dû être évacué après avoir subi des saccages à répétition. "Nous avons eu beaucoup de problèmes de camps saccagés, des conflits de voisinage avec des vols et des dégradations, mais aussi des garçons qui venaient perturber les camps de filles. Ces phénomènes de pression sont en augmentation, particulièrement cette année", constate le porte-parole de René Collin (CDH), ministre wallon du Tourisme. "Ces événements causent de graves problèmes de sécurité. Ils sont en plus vécus comme traumatisants par les jeunes."

(...)