Monde Le port monégasque va enfin pouvoir s'agrandir

MONACO La plus grande digue semi-flottante du monde, destinée à accompagner le développement économique de la principauté, est arrivée lundi devant le port de Monaco après avoir parcouru en mer 1.500 km depuis Algesiras en douze jours. Immense bloc de béton de 160.000 tonnes, 352 m de long, 28 m de large et 19 m de haut, la digue doit être rattachée à la terre ferme au cours de différentes opérations prévues pour durer une dizaine de jours.

Les premières consistent à incorporer 10.000 m3 d'eau douce à l'intérieur de la double paroi de la digue, à l'amarrer, côté terre, à une rotule en acier de 8 m de diamètre d'environ 700 tonnes et à la fixer, à l'autre extrémité, côté mer, à huit chaînes métalliques composées de 9.000 maillons de métal de 100 kg chacun, posées par 55 m de profondeur.

Lundi, à environ 3 miles au large de Monaco, le remorqueur de la société hollandaise Smit, qui a participé à la remontée du sous-marin russe le Koursk, a cédé sa place à quatre remorqueurs de moindre puissance plus aptes à conduire la digue devant le port de la Condamine où elle va être installée.

Conçue pour durer cent ans, la digue permettra de doubler la capacité d'accueil du port pour le porter à 700 points d'amarrage et de recevoir simultanément, pour la première fois, trois paquebots de croisière. La construction de la digue a nécessité trois ans de travaux, mobilisé 700 ouvriers et une quarantaine d'ingénieurs de cinq entreprises différentes dans une cale sèche, édifiée spécialement à Algesiras (sud de l'Espagne).