Monde

La Deutsche Bahn, la compagnie ferroviaire publique allemande, voulait baptiser ses nouveaux trains à grande vitesse du nom d'une personnalité ayant marqué l'histoire allemande. Parmi ces personnalités figure le nom d'Anne Frank, ce qui ne plaît pas à tout le monde.

"Associer le nom d'Anne Frank et un train réveille des associations avec la persécution des juifs et les déportations durant la Seconde guerre mondiale", a aussitôt réagi la Fondation Anne Frank.

Une députée, membre du CSU en Bavière parti frère de celui d'Angela Merkel, a quant à elle twitté qu'elle trouvait cela irrespectueux.


Mise en cause par plusieurs internautes, l'entreprise a tenu à s'excuser en expliquant avoir voulu "rendre hommage à la mémoire d'Anne Frank" et non blesser qui que ce soit.

La compagnie ferroviaire voulait, à la base, permettre aux citoyens d'Allemagne de choisir le nom que porterait leurs nouveaux trains, explique Der Spiegel. Après avoir reçu 19.000 propositions, l'entreprise a réalisé, en compagnie de deux historiens, une liste de seulement 25 noms parmi lesquels l'ex chancelier Konrad Adenauer, Albert Einstein ou encore deux résistants au nazisme Hans et Sophie Scholl ainsi qu'Anne Frank.

Cette jeune fille juive née en Allemagne est restée célèbre pour avoir écrit un journal intime où elle raconte son quotidien à Amsterdam pendant l'occupation nazie. Elle est décédée à l'âge de 15 après avoir été transférée dans un camp de la mort.