Proche-Orient: Le règne de la peur

Publié le - Mis à jour le

Monde Attaques aériennes israéliennes en guise de riposte musclée

NEWE YAMIN La violence aveugle s'est poursuivie mercredi en Israël avec un nouvel attentat suicide revendiqué par l'aile militaire de Hamas qui a fait trois morts deux collégiens israéliens et le kamikaze islamiste.
Trois autres collégiens de 12 à 15 ans ont été grièvement blessés et un quatrième a été plus légèrement touché par la déflagration déclenchée par un Arabe portant une ceinture d'explosifs sous une veste de cuir.
L'attentat s'est produit à Newe Yamine, 25 km au nord de Tel Aviv. Deux autres bombes avaient été désamorcées un peu plus tôt par la police à Netanya, une station balnéaire de la côte de Méditerranée où d'autres attentats ont récemment eu lieu, et sur le marché de Petah Tikva, cité du centre du pays.
La veille l'explosion d'une voiture piégée et un autre attentat-suicide dans des quartiers de Jérusalem occupés et judaïsés depuis 1967 avaient fait un mort - le kamikaze - et plus de 35 blessés, dont deux grièvement.
Le groupe intégriste palestinien Hamas a revendiqué les deux attentats-suicide et la tentative d'attentat à Netanya, assurant que sept autres martyrs étaient fins prêts à se sacrifier pour frapper Israël et que d'autres encore s'y préparaient.
Comme la veille, le ministre travailliste des Affaires étrangères Shimon Peres, a mis en garde contre une réaction disproportionnée à ces attentats qui ferait perdre de vue le fait que l'objectif principal est la reprise du dialogue. `Le problème n'est pas simple, il n'y pas de solution facile. Nous n'avons aucun intérêt à pousser cette population dans son entier dans les bras du terrorisme. Il faut trouver les mesures les plus efficaces pour frapper les terroristes et prévenir les attaques´, a expliqué M. Peres. Un message qui ne semble pas avoir convaincu tout le monde. Mercredi soir, on apprenait que les forces israéliennes avaient lancé une attaque aérienne de la Bande de Gaza, sous contrôle palestinien. La télévision israélienne a rapporté que des hélicoptères avaient ouvert le feu sur Ramallah, en Cisjordanie.