Quand les militants du FN se "vengent" de Madonna

AFP Publié le - Mis à jour le

Monde

Dans la nuit de jeudi à vendredi, une dizaine de militants ont sillonné Nice pour remplacer, sur une trentaine d'affiches, le visage de la chanteuse américaine par celui de Marine Le Pen

NICE Le Front national a recouvert des affiches de Madonna, en concert à Nice, avec celles de sa dirigeante Marine Le Pen pour protester contre la diffusion lors de précédents shows d'un clip dans lequel la présidente du FN était affublée d'une croix gammée, a-t-on appris vendredi auprès du parti français d'extrême droite.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, une dizaine de militants ont sillonné Nice pour remplacer, sur une trentaine d'affiches, le visage de la chanteuse américaine par celui de Marine Le Pen, a expliqué à l'AFP Gaël Nofri, responsable du rassemblement Bleu Marine-FN à Nice.

"On n'est pas contre la liberté d'expression", mais là, "il s'agit d'un acte révisionniste", d'une "attaque contre un parti républicain et sa candidate qui a fait 18%" aux présidentielles, a déclaré M. Nofri.

Pour Gaël Nofri, Madonna, qui peine à "remplir des concerts désespérément vides", cherche juste à "créer une dynamique à des fins purement commerciales". Mais elle oublie que "Marine Le Pen représente un électeur sur quatre sur la Côte d'Azur".

Quelques jours après la première diffusion de la vidéo litigieuse, lors du premier concert de la tournée mondiale de Madonna à Tel-Aviv le 31 mai, Marine Le Pen avait prévenu que si la star "fait ça en France, on l'attendra au tournant".

Le 14 juillet, lors du concert au Stade de France, la chanteuse a pourtant décidé de diffuser une nouvelle fois la vidéo dans laquelle on voit Mme Le Pen avec une croix gammée sur le front.

La responsable du Front national a porté plainte pour injure.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner