Monde Tribunal de Los Angeles, 1970. En plein procès, Charles Manson apparaît devant l'assistance avec une croix (un simple "X") qu'il se serait gravée à l'aide d'un couteau afin de protester contre le traitement qui lui était réservé.

Dans sa démarche, le tueur/gourou est imité par certains de ses sbires et disciples désireux de marquer leur exclusion de la société comme l'explique le site Rolling Stone repris par le Huffington Post.

En 1971, le verdict tombe. Charles Manson est reconnu coupable d'avoir commandité les meurtres de sept personnes. Il est alors condamné à mort, une peine qui sera transformée en prison à perpétuité. C'est à l'occasion de ce verdict que le motif sur le front du gourou passe d'une simple croix gravée à une croix gammée tatouée.

Ce changement provoquant sera évidemment fortement commenté à l'époque et trouverait son origine dans le fait que Charles Manson rêvait d'une lutte raciale qui aurait été remportée par les "blancs". "Charles Manson était l'un des racistes les plus virulents qui aient jamais marché sur cette planète", écrivait Jeff Guin dans un livre dédié à la vie du tueur.

Pour rappel, Charles Manson vient de mourir à l'âge de 83 ans.