Monde Les réactions n'ont pas tardé après l'annonce officielle de Trump  mercredi de reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël.

Macron "regrette" la décision

Le président français Emmanuel Macron a qualifié de "regrettable" la décision de Trump et il a appelé à "éviter à tout prix les violences".


La décision de Trump ouvre "les portes de l'enfer", dit le Hamas

Le mouvement islamiste palestinien Hamas a affirmé mercredi que la décision du président américain ouvrait "les portes de l'enfer pour les intérêts américains dans la région". Ismaïl Radouane, un haut responsable du Hamas s'exprimant devant des journalistes dans la bande de Gaza, a appelé les pays arabes et musulmans à "couper les liens économiques et politiques" avec les ambassades américaines, et à expulser les ambassadeurs américains.


Pour l'OLP, cela "détruit" la solution à deux Etats

Le secrétaire général de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), Saëb Erakat, a déclaré mercredi que le président américain Donald Trump avait "détruit" la solution dite à deux Etats. M. Trump a aussi "disqualifié les Etats-Unis de tout rôle dans un quelconque processus de paix", a ajouté M. Erakat devant des journalistes.


"Irresponsable", selon la Turquie

La Turquie juge "irresponsable" la décision de Donald Trump. "Nous condamnons la déclaration irresponsable de l'administration américaine (...) cette décision est contraire au droit international et aux résolutions de l'ONU", a réagi le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu sur Twitter.


Netanyahu salue un "jour historique"

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a salué mercredi comme un "jour historique" la reconnaissance par le président américain Donald Trump de Jérusalem comme capitale d'Israël.

M. Netanyahu a aussi affirmé que la décision du président américain ne changerait rien en ce qui concerne les lieux saints des trois grandes religions monothéistes à Jérusalem, affirmant l'engagement israélien à maintenir le "statu quo".