Reynders déplore le refoulement de Thierry Michel par Kinshasa

Publié le - Mis à jour le

Monde

BRUXELLES Le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders (MR), a dénoncé mardi le refoulement par les autorités congolaises du réalisateur belge Thierry Michel lors de son arrivée dimanche soir à Kinshasa où il devait présenter son documentaire "L'affaire Chebeya, un crime d'État? ".

"S'il appartient aux autorités congolaises de décider souverainement des conditions qui régissent l'octroi de l'accès à leur territoire, le ministre Reynders déplore que ce refoulement empêche Thierry Michel d'assister à la diffusion du film qu'il a réalisé sur le procès en première instance dans le cadre du meurtre de M. Floribert Chebeya", selon un communiqué des Affaires étrangères.

Le chef de la diplomatie belge rappelle à cette occasion qu'il a plaidé pour que le procès en appel, qui est toujours en cours, puisse se dérouler "dans un cadre serein et dans les meilleures conditions possibles, afin que toute la lumière soit faite sur cette affaire".

Le réalisateur belge a été refoulé dimanche soir de la RDC à son arrivée à l'aéroport de Kinshasa, où il comptait présenter son film "L'affaire Chebeya, un crime d'État? " consacré à l'assassinat d'un célèbre militant congolais des droits de l'Homme, Floribert Chebeya Bahizire.

Le cinéaste estime avoir été expulsé bien que disposant d'un statut de résident permanent en RDC après plus de vingt années de présence dans le pays.

Selon les autorités congolaises, ce statut ne dispensait nullement M. Michel d'avoir un visa dit de sortie-retour, document dont il ne disposait pas à son arrivée dimanche soir à Kinshasa, raison pour laquelle il a été refoulé.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner