Reynders : "la Belgique ne prendra pas seule des sanctions contre le Rwanda"

Publié le - Mis à jour le

Monde

Selon le ministre des Affaires étrangères, seul un dialogue entre les présidents rwandais et congolais permettra de résoudre la crise

BRUXELLES La Belgique ne prendra pour l'heure aucune sanction envers le Rwanda, soupçonné de soutenir les rebelles congolais du M23 qui viennent prendre le contrôle de Goma, la capitale administrative du Nord-Kivu, dans l'est du Congo, a indiqué mardi en commission de la Chambre le chef de la diplomatie belge, Didier Reynders (MR).

Interrogé sur une éventuelle suspension de l'aide au développement que la Belgique fournit au Rwanda, le ministre des Affaires étrangères a indiqué devant les députés que la Belgique n'agirait pas en dehors d'une commune des pays européens et sans une position du conseil de sécurité des Nations unies.
"A ce jour, je ne souhaite pas prendre une attitude différente que celle de respecter la procédure en cours devant le Conseil de sécurité", a expliqué M. Reynders.

Je mets en garde contre l'idée, alors que des rapports sont officiellement déposés devant l'instance qui les a demandés, à savoir le Conseil de sécurité des Nations unies, que la Belgique décide de prendre des sanctions. Cela n'aurait aucun sens par rapport à une concertation européenne mais surtout par rapport à l'ordre international et de la façon dont on peut y travailler", a-t-il ajouté.

Pour M. Reynders, seul un dialogue entre les présidents rwandais et congolais permettra de résoudre la crise: "Il faut encore essayer de convaincre le Rwanda de participer à une solution. En effet, sans sa participation, on n'arrivera jamais à une solution dans la région. Le Rwanda ne peut plus se dire non concerné par une rébellion qui attaque une ville à sa frontière. Il est essentiel que les deux présidents se parlent, puis qu'un dialogue s'établisse afin de trouver le plus rapidement possible une solution à la crise et une solution plus durable aux causes profondes d'instabilité dans l'est de la République démocratique du Congo", a-t-il encore jugé.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner