Monde

Les tensions sociales au sein de Ryanair s'étendent et touchent désormais également les Pays-Bas. Les pilotes de la compagnie à bas coûts qui y sont basés menacent d'arrêter le travail si l'entreprise ne vient pas avec de meilleures propositions concernant leurs conditions de travail. Le syndicat des pilotes VNV, qui a consulté ses membres, parle d'une dernière chance pour l'entreprise irlandaise. 

Selon un porte-parole du syndicat, il est peu probable que Ryanair change de position. Des actions sont donc inévitables, craint-il. Les pilotes néerlandais rejoindraient alors d'autres collègues européens qui ont déjà fait grève afin de tenter d'obtenir de meilleures conditions de travail.

Les arrêts de travail des pilotes basés aux Pays-Bas seront annoncés 24 heures à l'avance, là où, d'après le syndicat VNV, la loi prévoit un délai de 12 heures. Cela afin de moins perturber les vacanciers qui seraient touchés.

Ryanair opère des vols aux Pays-Bas depuis les aéroports d'Eindhoven, Amsterdam et Maastricht.