Monde

Près de trois tonnes de drogues ont été saisies au cours d'une opération dans les Balkans occidentaux coordonnée par l'agence européenne de police Europol et le plan d'action contre les armes à feu EMPACT Firearms, a indiqué vendredi Europol dans un communiqué. 

Quelque 8.300 agents de 28 pays, dont la Belgique, ont été mobilisés durant quatre jours pour lutter contre le trafic d'armes, de drogues, la falsification de documents et l'aide à l'immigration illégale. Du 5 au 9 septembre, un centre de coordination a été installé aux quartiers généraux d'Europol à La Haye, où ont travaillé de concert 44 policiers de la plupart des pays participant, de l'agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes Frontex et d'Interpol.

L'opération de la semaine dernière a été précédée d'une phase préparatoire, en début d'année. Celle-ci a permis d'échanger entre les partenaires des centaines d'informations (noms, numéros de téléphone, documents, etc.).

En septembre, outre les 286 kg de drogues saisis au cours de ces "Joint Action Days" (JADs), 159 armes et explosifs ainsi que 1.462 pièces de munition ont été confisqués. Passeurs, migrants en situation illégale, trafiquants de drogues et/ou d'armes, falsificateurs de documents... Au total, les services de police ont procédé à 148 arrestations, auxquelles s'ajoutent les 32 détentions de la phase préparatoire.

Durant cette action, 482.014 personnes, véhicules et locaux ont été contrôlés via les banques de données existantes. Vingt États membres de l'UE prenaient part à l'opération, aux côtés notamment du Royaume-Uni, des États-Unis et de la Suisse.