Sarkozy: "Hollande est une pomme"

H. Le. Publié le - Mis à jour le

Monde

Dès ce mercredi, sortie des premiers livres qui racontent les coulisses de l’élection

PARIS Dès l’avant-premier tour, les maisons d’édition françaises avaient rivalisé d’imagination pour publier un nombre impressionnant d’ouvrages sur les deux candidats de ce sprint final et surtout, il faut le reconnaître, sur le président sortant.

Aujourd’hui, mercredi, trois jours après l’annonce du verdict, plusieurs ouvrages vont débouler en librairie pour raconter l’histoire d’une défaite ou la course au bonheur. Un véritable exploit technique, tous les auteurs ayant mis le point final à leur ouvrage dans la nuit de dimanche à lundi.

La plupart de ces livres sont signés par des journalistes politiques qui ont fait le pari de l’un ou l’autre candidat. Ils ont, la plupart du temps, signé des accords tacites pour faire du off avec quelques acteurs de cette campagne.

Promis - juré, tout ce qui serait dit serait gardé secret jusqu’au lendemain du second tour.

La plupart de ces livres seront en fin de semaine chez nous. Quelques extraits des quelques pages savoureuses découvertes en avant-première et on nous promet que les autres sont souvent aussi gratinées.

Une fois de plus, en librairie, c’est Sarkozy qui devrait l’emporter par la quantité de livres qui lui sont consacrés. Premier bouquin épinglé, Le Naufragé , de Jérôme Chapuis et Benjamin Sportouch. Un livre édité par Flammarion qui portait jusqu’il y a peu le titre beaucoup plus prudent de La campagne .

On l’a compris, il s’agit d’un ouvrage consacré à la dernière ligne droite de Nicolas Sarkozy. Les deux journalistes de L’Express et de RTL ont recueilli, notamment, les propos du candidat-président. Ils expliquent ainsi qu’à la veille du débat, Sarko leur annonce qu’il “va prendre Hollande à la gorge pour ne plus le lâcher” .

Au lendemain du débat, les deux journalistes retrouvent un président qui affiche des traits tirés. Il avoue qu’il a beaucoup repensé au débat. Qu’il envisage peut-être la défaite. Il leur avoue : “Si je quitte l’Élysée, je ne ferai plus de média. On ne guérit d’une addiction que par le sevrage.”

Quel avenir envisage-t-il, interrogent les journalistes ? Sarkozy nie la question avant d’y revenir, et d’annoncer : “Je serai pêcheur de saumons dans les Laurentides, au Canada. La plus belle région du monde.”

Les éditions de L’Archipel, elles, sortent deux livres. Le premier, De la Corrèze à l’Élysée, le second Les coulisses d’une défaite. Encore des journalistes et encore de petites pépites brutes. Très brutes dans le second.

Grand (Europe 1) et Leparmentier (Le Monde) donnent la parole à Sarkozy : “Hollande est une pomme qui lit ses discours avachi à la tribune. Je ne vois pas un mec qui vote Hollande. Ségolène Royal, elle, était folle mais franchement c’était autre chose.”

Chez Grasset, c’est Philippe Corbé qui propose La dernière campagne. Parole aux proches de Sarko. Le ministre Bruno Lemaire explique : “On ne va pas dire au président que les Français ne peuvent plus le piffer.” Morano sur Kosciusko-Morizet : “Je ne reproche jamais aux gens d’être bourges mais, elle, c’est pas une bourge, c’est une aristo.”



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner