Scandale de prostitution: administration et Congrès américains enquêtent

Publié le - Mis à jour le

Monde

Le Secret Service américain est ébranlé par ce scandale de prostitution

WASHINGTON Le département américain de la Sécurité intérieure (DHS) et le Congrès ont ouvert des enquêtes sur le scandale de prostitution qui éclabousse le Secret Service, chargé de la protection de Barack Obama, ont indiqué mardi le DHS et des commissions du Congrès.

Douze agents du Secret Service sont soupçonnés d'avoir fréquenté des prostituées à Carthagène en Colombie avant le déplacement du président américain. Neuf d'entre eux ont été limogés, ont démissionné ou pris leur retraite depuis que le scandale a éclaté le 13 avril.

Selon une note transmise à l'AFP mardi, le bureau de l'inspecteur général du département de la Sécurité intérieure a lancé une enquête sur l'affaire. "La semaine dernière, alors que les premières étapes de l'enquête interne du Secret Service prenaient fin, nous avons signalé au Secret Service notre intention de mener une enquête détaillée à ce sujet", précise la note confirmant des informations de presse diffusées mardi.

Le travail de ce service de l'administration américaine, chargé de superviser le Secret Service "commence immédiatement", précise la note.

L'enquête était menée dans un premier temps par le Secret Service lui-même.
Par ailleurs, mardi également, le sénateur indépendant Joe Lieberman et sa collègue républicaine Susan Collins --les deux plus hauts responsables de la commission de la Sécurité Intérieure-- ont publié une lettre adressée au directeur du Secret Service, Mark Sullivan.

Ils réclament, à travers 15 questions, des précisions sur les règles de la police d'élite, et des informations sur les précédents de conduite déplacée de la part d'agents du service.

"Nous souhaitons déterminer si ces événements (le scandale de prostitution) sont révélateurs du comportement d'agents du Secret Service (...) ou s'il s'agit d'un incident isolé", indiquent les deux élus dans leur lettre.
Deux autres enquêtes sont en cours au Congrès, à la commission de la Sécurité intérieure de la Chambre des représentants et à la commission de Surveillance du gouvernement.

Vendredi, le Secret Service avait annoncé avoir durci les règles s'appliquant à ses agents hors du pays, notamment sur la fréquentation d'étrangers et la consommation d'alcool.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner