Monde

L'armée israélienne a annoncé avoir riposté jeudi soir à des tirs de projectiles depuis la bande de Gaza, dont l'un est tombé en Israël. Les deux autres projectiles ont atterri dans l'enclave palestinienne qui jouxte le sud d'Israël, a ajouté l'armée dans un communiqué. Les tirs d'un char et d'un avion israéliens ont visé "deux postes militaires" dans la bande de Gaza, a dit l'armée sans préciser qui contrôle ces "postes". Mais elle a souligné qu'elle considérait le Hamas "comme responsable des activités hostiles perpétrées contre Israël à partir de Gaza".

Ces tirs surviennent à un moment de très vives tensions après la décision mercredi du président des Etats-Unis Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël. Le Hamas, le mouvement islamiste palestinien qui contrôle la bande de Gaza, a appelé à une "nouvelle intifada" pour dénoncer la décision du président américain.

Israël et le Hamas observent un cessez-le-feu fragile depuis la fin de la guerre de 2014, la troisième depuis que le mouvement islamiste a pris le pouvoir dans la bande de Gaza en 2007.

La trêve est sporadiquement remise en cause par des tirs de roquettes en provenance de Gaza, souvent attribués à des groupes salafistes.