Monde

Plusieurs obus sont tombés samedi en milieu de journée sur Damas, bastion du régime syrien de Bachar al-Assad, quelques heures après l'entrée en vigueur de l'accord de cessation des hostilités avec les rebelles, a indiqué l'agence officielle Sana. 

"Des groupes terroristes à Douma et Jobar (des secteurs à l'est de Damas) ont tiré plusieurs obus contre des quartiers résidentiels de la capitale", a précisé une source militaire citée par l'agence qui ne qualifie pas la chute de ces obus comme une violation de la trêve.

L'agence ne fait pas état de victime.

Selon une source sécuritaire, une dizaines d'obus sont tombés sur le quartier des Abbassides, dans l'est de la ville.

Un habitant interrogé par l'AFP a confirmé la chute d'obus sur ce quartier en fin de matinée.

Il s'agit du premier incident notoire à Damas depuis l'entrée en vigeur de la trêve initiée par la Russie et les Etats-Unis et soutenue par l'ONU.

Des djihadistes du Front Al-Nosra, branche syrienne d'Al-Qaïda, sont présents dans le quartier rebelle de Jobar et la ville de Douma est contrôlée par les seuls rebelles.

"La direction générale de l'armée met en garde contre les conséquences de tels actes et appelle tous les citoyens à participer à la réconciliation nationale", selon Sana.