Monde

Fallait-il que le G3 de la coalition internationale (États-Unis, Grande-Bretagne et France) sorte de son attentisme et bombarde, comme leurs trois armées l’ont fait samedi, quelques-uns des sites militaires syriens ?

(...)