Monde

Selon Bernard Tapie, le ministre du Redressement productif a tenté de bloquer son projet de rachat des journaux du groupe Hersant médias

PARIS Vendredi, Bernard Tapie a accusé l'appareil d'Etat de s'être mobilisé pour l'empêcher de racheter les journaux du groupe Hersant et de se lancer en politique à Marseille.

Ce à quoi Arnaud Montebourg lui a répondu dans un communiqué que "l'offre de l'alliance Tapie-Hersant n'a bénéficié d'aucun traitement de faveur ou de défaveur de la part de la République". Mais dans le Journal du dimanche, Bernard Tapie explique que le dirigeant du groupe Rossel (qui lui disputait la reprise des journaux) lui a avoué le contraire. Des affirmations que l'homme d'affaire a enregistrées.

"Il a alors dit noir sur blanc, lors d'une conversation que l'on a enregistrée, que la directrice adjointe du cabinet de Montebourg l'avait contacté pour le pousser à faire une offre d'achat", relate-t-il dans les pages du journal. "Il disait aussi qu'il n'avait pas d'argent, mais qu'elle l'assurait que la BNP le financerait! Si ça c'est pas un coup de pouce!"

Hier, le Premier ministre français, Jean-Marc Ayrault, s'est réjoui que les journaux de GHM rachetés par Bernard Tapie continueraient d'exister.

© La Dernière Heure 2012