Tempête France: questions sur les constructions en zone inondable

Publié le - Mis à jour le

Monde

L'ampleur de la catastrophe pose une nouvelle fois la question des règles de construction en zone inondable



L'AIGUILLON-SUR-MER "L'urgence est d'entourer les familles qui ont des disparus et des morts", a affirmé lundi le président français Nicolas Sarkozy avant d'annoncer le déblocage de 3 millions d'euros.

Ségolène Royal, la présidente de la Région Poitou-Charente a demandé la mise en place en urgence d'un plan "mobile home" pour loger rapidement les sinistrés. Sur le littoral vendéen, les secours ont continué d'explorer les maisons toujours submergées. Un total de 27 corps ont été retrouvés sur le secteur de La-Faute-sur-Mer et l'Aiguillon-sur-Mer, les communes les plus touchées par les inondations.

"Ce qui s'est produit notamment en Vendée, c'est une conjonction extraordinairement rare, pour ne pas dire exceptionnelle de grande marée, de dépression, de la tempête elle-même et le fait que cela s'est produit la nuit", a souligné le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux.

Mais les voix s'élèvent pour dénoncer les permis de construire accordés dans les zones côtières. "Il faut être raisonnable et construire à des distances plus importantes" de la mer, a ainsi déclaré le président du conseil général de Vendée, Philippe de Villiers.

La secrétaire d'Etat à l'Ecologie Chantal Jouanno a souligné de son côté qu'il fallait "durcir les règles" de construction dans les zones inondables et derrière les digues, en dépit des éventuelles pressions subies.

© La Dernière Heure 2010

Publicité clickBoxBanner