Monde
Les douze enfants et leur entraîneur prisonniers de la grotte de Tham Luang, près de la frontière birmane, sont désormais sains et saufs et ont été admis à l'hôpital.

Les premières images, publiées par le gouvernement thaïlandais, les montrent alités dans un hôpital de Chiang Rai (Nord du pays), où ils reçoivent un traitement médical ainsi qu'une assistance psychologique. Selon un communiqué, le début de leur rééducation se passe bien.

© AFP

Les enfants et leur entraîneurs étaient restés prisonniers dans une grotte pendant dix-sept jours, avant d'être libérés grâce à une important opération de secours qui leur a fait emprunter un chemin tortueux de six heures pour regagner la surface.

Avant l'évacuation, tous s'étaient vu administrer un sédatif de l'armée, dans le but de réduire leur anxiété et éviter les crises de panique. Celui-ci n'a donc pas laissé de séquelles. Aucun enfant n'a subi d'infection, mais tous ont logiquement perdu du poids au vu de la sous-alimentation qui a accompagné leur captivité.

© AFP

Leur hospitalisation durera une semaine, avant une autre semaine de recouvrement à la maison.