Monde

La Première ministre britannique Theresa May a jugé mercredi "profondément choquante" la politique migratoire américaine en vertu de laquelle plus de 2.300 enfants ont été séparés de leurs parents sans-papiers.

"Les images d'enfants détenus dans ce qui semble être des cages sont profondément choquantes. C'est une erreur, nous ne sommes pas d'accord avec cela, ce n'est pas l'approche britannique", a déclaré devant les députés la dirigeante conservatrice, qui recevra le président américain Donald Trump le 13 juillet au Royaume Uni.