Monde

Le voyagiste Thomas Cook a ordonné l'évacuation de tous ses clients d'un hôtel en Egypte, où deux touristes britanniques sont morts d'une façon "suspecte" d'après leur fille tandis que la presse évoque une intoxication au monoxyde de carbone.

Un porte-parole du groupe a expliqué vendredi à l'AFP avoir procédé à cette évacuation du Steigenberger Aqua Magic Hotel à Hourghada, une station balnéaire sur la côte de la mer Rouge en Egypte, par "précaution", alors que les circonstances des décès de ce couple de sexagénaires "ne sont pas encore établies".

Dans un premier temps, le groupe avait expliqué jeudi soir avoir "reçu des informations sur un nombre anormalement élevé de malades parmi les clients" après les deux décès intervenus mardi, ce qui justifiait sa décision d'évacuer ses quelques 300 clients de cet hôtel haut de gamme. Dans la dernière version de son communiqué de presse publié à la mi-journée vendredi, la référence à ces malades a toutefois disparu.

Au Royaume-Uni, une partie de la presse rapportait qu'une intoxication au monoxyde de carbone pourrait être à l'origine du décès soudain de John et Susan Cooper, originaires de Burnley (nord de l'Angleterre) et qui passaient des vacances en Egypte en compagnie de leur fille et de leurs petits-enfants.

"Actuellement nous n'avons aucun élément corroborant cette hypothèse" du monoxyde de carbone, a cependant répondu Thomas Cook dans son dernier communiqué.

La fille des défunts, Kelly Ormerod, qui séjournait aussi dans l'hôtel, a néanmoins jugé que quelque chose de "suspect" s'était produit.

"Ils n'étaient pas malades, n'ont eu aucun problème digestif, n'ont pas vomi, n'avaient absolument rien; ils étaient en parfaite santé quand ils sont allés se coucher" lundi soir, a témoigné Mme Ormerod sur la chaîne d'informations Sky News.

"Quand je me suis réveillée, maman n'est pas descendue pour prendre le soleil, alors je suis allée frapper à leur porte et j'ai vu qu'ils étaient très mal. Il était environ 11 heures du matin quand je suis arrivée. Ils disaient qu'ils étaient très mal et avaient besoin d'aide. Je les ai vu mourir sous mes yeux et ils avaient exactement les mêmes symptômes", a-t-elle raconté.

Pas de trace de blessure

L'hôtel accueille aussi de nombreux touristes non clients de Thomas Cook. Quelque 1.600 personnes y séjournaient au moment de l'incident, d'après la BBC, et "de nombreux clients sont toujours à l'Aqua Magic" actuellement, a souligné le gérant de l'établissement, l'entreprise allemande Deutsche Hospitality.

Un responsable des forces de l'ordre égyptiennes a expliqué pour sa part à l'AFP qu'un touriste britannique "était mort après une crise cardiaque". "Il est mort avant d'avoir été transféré à l'hôpital et sa femme est morte quatre heure après (...). Elle est tombée mal de fatigue et de tristesse, a été transférée à l'hôpital et est décédée", a-t-il dit.

"Des membres du parquet d'Hourghada ont examiné la chambre d'hôtel et n'ont rien trouvé d'anormal", a expliqué par ailleurs une source judiciaire égyptienne. Ils ont aussi examiné les corps des défunts à l'hôpital, sur lesquels ils n'ont trouvé "aucune trace de blessure ou d'ecchymose", d'après cette source, ajoutant que des médecins légistes cherchaient à établir les causes de leur mort.

Thomas Cook a précisé de son côté que nombre de ses clients logeant dans cet hôtel avaient décidé de rentrer chez eux, tandis que les autres avaient été transférés dans d'autres hôtels d'Hourghada.

"Nous continuons de travailler avec l'hôtel et soutenons les autorités dans leurs enquêtes. Le Steigenberger Aqua Magic Hotel a été contrôlé par Thomas Cook pour la dernière fois à la fin juillet 2018 et a reçu un taux d'approbation de 96%", a souligné le voyagiste.

Contacté, le ministère britannique des Affaires étrangères a dit "soutenir la famille du couple britannique mort à Hourghada et être en contact avec le tour opérateur local".