Monde

Le patron d'Audi, Rupert Stadler, est suspecté dans le scandale des logiciels truqués au sein du groupe automobile Volkswagen, a indiqué lundi le ministère public de Munich. 

Le domicile privé de M. Stadler et celui d'un dirigeant d'Audi ont été perquisitionnés lundi. Les deux hommes sont suspectés d'avoir émis indirectement de fausses déclarations.

Audi aurait équipé au moins 210.000 voitures diesel d'un logiciel truqué. Début février, des perquisitions avaient déjà été menées dans deux sites d'Audi.