Monde

Des images violentes, des discours édifiants... (Attention certaines images peuvent choquer!)

Largement partagé sur les réseaux sociaux et vu plus de 3,7 millions de fois sur You Tube, le documentaire Charlottesville : Race and Terror de Vice News Today était diffusé lundi sur la chaîne HBO. On y voit la journaliste Elle Reeve suivre de près la manifestation de samedi et les affrontements entre les suprémacistes blancs et les manifestant antiracistes. Elle a ainsi rencontré avant, pendant et après plusieurs néonazis et autres supporters du mouvement Alt-right.

Le reportage débute en montrant des néonazis qui scandent : "Jews will not replace us !" (« les juifs ne nous remplaceront pas »). Ils font face à des antiracistes criant : "No nazi ! No KKK ! No fascist USA !". C'est alors que les manifestants frappent leurs opposants non armés à coups de bâton. Les suprémacistes évoquent leurs méthodes, inspirées des partis d'extrême droite européens et de l'activisme de la gauche radicale.

Au lendemain du drame de Charlottesville, Elle Reeve a rencontré Christopher Cantwell, le fondateur de l'Agenda Radical, une émission web de tendance fasciste. L'homme lui montre d'abord ses quatre armes à feu, dont une Kalachnikov. Ensuite, il commente le rassemblement de samedi. Pour rappel, la militante Heater Heyer, a été tuée par une voiture fonçant sur les opposants à la manifestation. La scène d'une extrême violence, capturée par une vidéo amateur, se retrouve dans le documentaire de 22 minutes. "Le fait que personne ne soit mort de notre côté est un bon point pour nous", se satisfait-il. Et lorsque la journaliste lui demande si le meurtre de la jeune femme était justifié, il répond sans prendre de gants : "Ça va être difficile de faire mieux. Je pense que beaucoup plus de gens vont mourir." Des propos édifiants et bien d'autres discours haineux qui expliquent pourquoi cette situation est actuellement au coeur de la vie américaine.