Monde Après Kanye West, c'est l'ex-boxeur Oscar De La Hoya qui a montré son intérêt pour le poste de président des États-Unis.

L'ancien champion de boxe a déclaré dans une interview à TMZ vouloir se présenter aux élections présidentielles américaines de 2020. " Je suis vraiment très sérieux. Je suis convaincu que si quelqu'un comme Kanye West peut assurer, comme il l'a fait, qu'il se présentera un jour à la présidence des États-Unis, je peux aussi le faire", a déclaré Oscar De La Hoya.

Si cette annonce fait suite à celle du rappeur américain, elle est tout de même motivée par le boxeur par bien d'autres raisons. Il explique ainsi avoir de nombreuses fois entendu au cours de sa carrière des gens lui dire de "porter plus haut sa voix". Et quoi de mieux que le statut de président pour se faire entendre?

Pour le moment, une équipe s'emploie à évaluer si le projet semble faisable et surtout s'il peut réellement aboutir à quelque chose. Mais l'ex-boxeur a déjà affirmé que si tout cela parait concluant, c'est sans hésitation qu'il se lancera dans l'aventure.

Ses beaux projets risquent toutefois de ne pas pouvoir se concrétiser notamment au vu du passé de De La Hoya. En effet, ce dernier, accusé de viol en 1998 et épinglé pour ses problèmes de drogue et d'alcool, n'a pas le profil type du futur président des États-Unis. Affaire à suivre...