Monde

Le fondateur du magazine pornographique Hustler, Larry Flynt, offre 10 millions de dollars (8,5 millions d'euros) à qui fournira des informations pouvant mener à la procédure politique de destitution ("impeachment") du président américain Donald Trump. 

Il fait part de son projet dans une annonce publicitaire publiée en pleine page dans The Washington Post dimanche. Dans une réclame au style très austère, formée d'un long texte, Larry Flynt explique pourquoi la présidence de Donald Trump est "illégitime" et pourquoi une destitution est la meilleure option. Parmi ses arguments, il cite entre autres la coopération avec une puissance étrangère ennemie pour fausser les élections, racisme, népotisme, mensonges et sabotage de l'Accord de Paris sur le climat.

"Mais le plus inquiétant est, bien avant l'apocalypse du changement climatique, que Trump pourrait causer une guerre nucléaire", raisonne dans son annonce, M. Flynt.

Pour mettre fin à cela, le patron de Hustler est à la recherche de preuves qui sont à même de priver Donald Trump de sa présidence. Et il est prêt pour celà à rémunérer 10 millions de dollars à qui apporterait des éléments en ce sens. Il admet qu'une procédure de destitution serait fastidieuse, mais que "l'alternative - encore trois ans de dysfonctionnements déstabilisateurs - est bien pire". "J'estime qu'il est de mon devoir patriotique, et le devoir de tous les Américains, d'abandonner Trump avant qu'il ne soit trop tard", assène le multimillionnaire.

Il rappelle ne pas être à son coup d'essai (son "premier rodéo). Il a en effet déjà eu recours à ce procédé en 2007 pour obtenir des documents prouvant des liaisons sexuelles illégitimes d'un sénateur et en 1998 pendant le procès pour destitution du président Bill Clinton, durant l'affaire Monica Lewinsky.