Un médecin condamné à verser une pension alimentaire après un avortement raté

Publié le - Mis à jour le

Monde

Un docteur de Palma de Majorque va devoir payer pendant des années pour une erreur médicale

MAJORQUE 978 euros mensuels jusqu'au 25e anniversaire de l' enfant et 150.000 euros de dommages moraux. Voila ce que va devoir débourser un médecin espagnol après un avortement raté.

Début 2010, la mère s'était présentée à la clinique, enceinte de quelques semaines. Après l'opération, le médecin avait confirmé que sa patiente n'était plus enceinte. "Le scanner a duré trois minutes, puis j'étais dehors", a-t-elle expliqué à la presse. "C'était du genre: "Ca va, vous pouvez y aller et reprendre votre vie normale".

Surprise 3 mois plus tard, la maman par accident a de nouveau ressenti les symptômes de la grossesse. Elle s'est rendue à l'hôpital où on lui a annoncé qu'elle en était à... son 6e mois ! Bien trop tard pour pratiquer un avortement légal en Espagne. Elle a par conséquent dû aller au terme de cette grossesse non désirée. Aujourd'hui, elle vit chez ses parents et s'occupe de ce bébé né en octobre 2010 et en bonne santé.

Une situation qui l'a poussée à prendre une avocate et a poursuivre le médecin. Un procès qu'elle a remporté et qui lui permettra de subvenir aux besoins de son bébé jusqu'à l'âge adulte.

"Maintenant, ça va, parce que j'ai dû accepter les choses. Il n'y a pas d'autre solution. Je suis heureuse avec mon fils", a déclaré la mère. "Quand je devrai lui expliquer tout ça, j'essaierai de m'assurer qu'il le prenne bien. C'était à l'époque qu'il n'était pas désiré, aujourd'hui ça a changé", a-t-elle assuré.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner