Monde

Un taxi a blessé samedi huit personnes dans le centre de Moscou, à deux pas de la place Rouge, le chauffeur, qui a été interpellé, ayant apparemment perdu le contrôle de son véhicule selon les autorités russes, dont le pays accueille la Coupe du Monde. 

"Aujourd'hui, près de la rue Ilinka, au numéro 5/2, un chauffeur de taxi est monté sur le trottoir et a heurté les passants. Selon les données préliminaires, 8 personnes ont eu recours aux services médicaux", a indiqué le ministère russe de l'Intérieur dans un communiqué. "La cause préliminaire de l'accident est la perte du contrôle du véhicule. Le chauffeur a été interpellé et amené au poste de police", a-t-il ajouté, précisant que ces informations "continuent à être vérifiées".

Les huit passants sont blessés, selon les agences de presse russes. "Il s'agit d'un banal accident de la route, qui n'a pas causé de blessures graves", a déclaré une source au sein des services médicaux cités par l'agence Interfax.

"Il n'y a pas de mort", a confirmé le Centre de surveillance du trafic routier à Moscou sur Twitter, ajoutant que l'acte "n'a pas été prémédité, d'après ce qu'a dit le conducteur".

Le chauffeur est de nationalité kirghize et a 28 ans, selon une photo de son permis de conduire publiée par le centre sur Twitter.

D'autres publiées sur le réseau social par le centre montrait le taxi, une Honda Solaris de couleur jaune, sur le trottoir, le pare-brise tombé à terre.

Une vue aérienne montrait la scène d'accident, avec une demi-dizaine de voitures de police déployées et deux ambulances aux brancards vides.

La rue Ilinka, qui débouche sur la place Rouge et qui est très fréquentée, a été temporairement fermée avant d'être à nouveau ouverte à la circulation vers 17h00 GMT (19h00 en Belgique), a annoncé le centre sur Twitter.

La Russie accueille depuis jeudi et jusqu'au 15 juillet la Coupe du Monde de football dans 11 villes, dont Moscou. Des centaines de milliers de supporters venant du monde entier sont attendus en Russie.

La Russie reste l'un des premiers pays au monde pour la mortalité sur les routes, notamment en raison de l'alcoolisme, du mauvais état des infrastructures routières et du non respect des règles de la circulation.

En 2017, plus de 19.000 personnes sont mortes sur les routes russes.